Pourquoi construire une Politique de Mobilité Entreprise ?

Le Plan de Mobilité Employeur, un ensemble de mesures qui vise à optimiser et augmenter l'efficacité des déplacements des salariés d'une entreprise

Depuis le 1er janvier 2021, toutes les entreprises de plus de 50 salariés ont l’obligation d’élaborer un plan de mobilité (PDMe). Porté par le loi d’Orientation des mobilités (LOM), ce plan a pour objectif d’améliorer la mobilité des salariés en entreprise. La première étape consiste à faire un état des lieux précis de l’état de la politique mobilité de l’entreprise afin de déterminer : 

  • si tous les besoins mobilité des salariés sont couverts ;
  • si tous les sites de l’entreprise sont facilement accessibles des salariés ;
  • quels sont les moyens de transports les plus utilisés par les salariés.

Pour ensuite dresser la liste des actions réalisables par l’entreprise et visant à favoriser l’utilisation des modes de transports plus durables. En effet, 1/3 des émissions de CO2 en France sont générées par les activités de transport.

Un Français sur quatre déclare avoir déjà renoncé à un travail ou à une formation faute de moyen pour se déplacer. Selon l’enquête “mobilité et modes de vie 2020”, plus de 1 Français actif sur 5 (21 %) utilise exclusivement sa voiture personnelle pour aller sur son lieu de travail, bien que son trajet soit inférieur à 9 kilomètres. D’après ces constats, il est primordial pour les entreprises de garantir à leur salariés des mobilités vertes, inclusives et innovantes. 

Le Plan de Mobilité Employeur (PDMe) pousse donc les entreprises à mettre en place un ensemble de mesures ayant pour objectif d’optimiser les déplacements générés par l’activité d’une entreprise afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Il prend en compte : 

  • les trajets domicile - travail des salariés ;
  • les déplacements professionnels des salariés ;
  • les visites des clients, des fournisseurs, partenaires ;
  • les livraisons de marchandises entrants / sortants...

De plus, des trajets domicile-travail trop longs influent négativement sur le bien-être des salariés. Ainsi, pour améliorer la qualité de vie au travail, les 5 dimensions de la mobilité en entreprise que traite ce plan de mobilité sont :

  • l’organisation du travail ;
  • le télétravail ;
  • la flexibilité des horaires ;
  • la logistique ;
  • les livraisons de marchandises.

Outre l’obligation légale, les entreprises ont de nombreux intérêts à mettre en place un plan de mobilité adéquate pour différentes raisons : 

  • rationaliser les dépenses liées aux trajets domicile-travail ;
  • réduire les émissions de carbone générées par les déplacements des salariés ;
  • promouvoir les modes de transports plus durables ;
  • défendre le pouvoir d’achat des collaborateurs utilisant leur véhicule personnel.

Ainsi, même si le plan de mobilité est avant tout une démarche environnementale, il représente un levier puissant pour atteindre vos objectifs RH et RSE. 

Construire son plan, identifier ses enjeux 

Au-delà de réduire et d’optimiser les déplacements domicile-travail des salariés, plusieurs facteurs invitent à la mise en œuvre d’une politique de mobilité en entreprise. Tout d’abord, la compétitivité du marché du travail est un des facteurs majeurs car elle oblige les entreprises à se réorganiser régulièrement. Crise économique, nouvelles façons de travailler, aspirations d'une nouvelle génération sont autant de bouleversements qui obligent les entreprises à se restructurer pour conserver leur attractivité. La mobilité des salariés est une des thématiques fortes à prendre en compte ici. Votre politique peut alors répondre à différents enjeux : attraction des talents, défense du pouvoir d’achat, réduction des émissions carbone, rétention des salariés hauts cadres et pleins d’autres. Retrouvez tous nos conseils pratiques pour bien identifier vos enjeux, dans cet article.

Les dispositifs d’aide aux entreprises pour le financement de la mobilité

En France, il existe de nombreux types d'aides financières pour soutenir la mobilité 

des salariés en entreprises, parmis lesquelles : 

  • exonération de cotisations sociales pour la prise en charge à 50 % de l’abonnement de transport en commun
  • prime de 600 € pour financer le Forfait Mobilité Durable (FMD)
  • réduction de l’impôt sur les sociétés (IS) jusqu’à 25% pour les subventions de vélos de société (à noter que certaines régions viennent compléter ce dispositif) et défiscalisation de cotisations URSSAF à 100%, étant donné que les vélos ne sont pas considérés comme des avantages en nature.
  • exonération de cotisations sociales jusqu’à 4500 € par an et par salariés pour le financement d’indemnités kilométriques, grâce à l’Avantage auto

Les freins et facteurs de réussite pour la mise en place du plan mobilité

Réussir son Plan de Mobilité Entreprise c’est l’opportunité d’atteindre certains de vos objectifs RH clefs. Rénover son plan de mobilité, à l’échelle de l’entreprise, ou dans certains cas, d’un groupe entier, est une tâche compliquée, pour laquelle il est important de s’accompagner d’experts. Quatre étapes sont essentielles pour un plan mobilité réussi :

  1. un bon audit de votre politique mobilité actuelle ; 
  2. la construction d’un nouveau plan en accord avec vos ressources et l’ensemble des besoins de vos collaborateurs ; 
  3. un plan de conduite du changement, sur mesure, afin de garantir l’usage positif de tous les nouveaux dispositifs mis en place ;
  4. plus opérationnel, une bonne visibilité sur l’ensemble des parties prenantes à impliquer en interne ; 

En effet, la refonte de votre politique mobilité est un enjeu stratégique d’entreprise et doit être considéré comme un projet global.

Parce que nous savons que votre emploi du temps est déjà bien chargé. Recevez chaque mois, les dernières actu RH dans votre boîte mail.

Merci ! Retrouvez chaque mois, une nouvelle actu RH dans votre boîte mail.
Oops! Something went wrong while submitting the form.